EXTRACTION MINIERE SEMI INDUSTRIELLE

Sellem Industries développe et exploite des projets miniers principalement en Afrique et est impliqué dans l’industrie extractive aurifère à plusieurs degrés, que ce soit sur des missions d’exploration, d’exploitation semi industrielles et même dans le cadre de partenariat avec des syndicats d’orpailleurs, visant à les aider à devenir des artisans miniers.

Sellem Industries a récemment acquis des titres miniers au Sénégal en JV avec SIMEC qui sont en phase d’exploitation et d’autres ont déjà démarré l’exploitation en Sierra Leone.

La dernière acquisition de Sellem Industries est un permis situé au Sénégal nommé Sabodala Nord West, non loin du très productif site de Sabodala détenu par Teranga Gold, dans la région de Kédougou.

La licence Sabodala NW est située dans la série Mako, à proximité de la MTZ, à 7 km de la mine d’exploitation Sabodala en activité.

La répartition de la roche à l’intérieur du permis est définie par les andolites tholéiitiques basaltiques, les roches volcanoclastiques calc-alcalines au sud-est et le granit qui fait partie du batholite Badon Kakadian au nord et à l’ouest.

Les structures sont des zones de cisaillement à tendance NNE, interprétées comme des splays du MTZ.

Le plus important est le connu sous le nom de Sabodala Structural Corridor (SSC), qui abrite les gisements aurifères de Sabodala et de Golouma.

Cette structure traverse le permis de Sabodala NW dans sa partie sud-est.

Géomorphologiquement, le permis est largement recouvert de plateaux de latérite disséqués localement par un drainage créant des escarpements remplis de matériaux transportés comprenant des alluvions de colluvions et de la latérite.

Anomalies géochimiques

Différents programmes d’échantillonnage de surface ont mis en évidence plusieurs anomalies en or dans le permis. Cette délimitation des anomalies géochimiques a permis de définir 2 perspectives principales où se concentrent toutes les autres enquêtes. Ce sont les perspectives Toumoumba et Bale

Cette carte montre l’emplacement de la ressource d’oxydes préliminaire proche de la surface de Toumboumba et des autres zones potentielles.

Ces dernières étaient autrefois soumises au travail artisanal de l’or et sont interprétées comme des veines en extension se trouvant dans un important corridor de cisaillement de la NNE.

E-W Coupe transversale au centre de la zone principale de Toumboumba

Le programme RC avec 129 trous de circulation inversée («RC») sur 12 000 mètres a été complété sur une grille systématique de 25 x 25 mètres sur la zone de ressources en oxydes, ciblant les principales tendances minéralisées.

Il a été confirmé que la minéralisation consistait en trois veines principales de cisaillement à pendage NS, sub-parallèles, orientées vers le nord-est et encaissées dans du granite. Les parties supérieures du granite sont oxydées à une profondeur d’environ 50 mètres. Le système minéralisé continue à descendre dans la roche fraîche.

Fermer le menu